• 627 visits
  • 60 articles
  • 2 hearts
  • 60 comments

Tellucidar de Jean-Luc Marcastel 24/02/2016

Salut :)

Aujourd'hui je vous propose la chronique d'un que j'ai reçu grâce à un partenariat livraddict et aux éditions Scrineo, merci à eux.

Le resumé:

Vous croyez connaître ce monde ?

Lucas, 18 ans, dans sa petite ville tranquille, le croyait aussi...

Mais quand une machine extraordinaire, à mi-chemin entre un insecte, une foreuse et une locomotive sort de la terre juste sous ses yeux, ses certitudes commencent à vaciller.

Quand s' en échappe une inquiètante silhouette pas tout à fait humaine qui traine derrière elle une jeune fille inconsciente aux cheveux blancs, aux yeux violets, aux pouvoirs extraordinaires, habillée comme une princesse aztèque, c'est l'impossible qui devient réel.

Et quand cette jeune fille nommée Korè lui dit venir d'un monde situé sur la face intérieure de la Terre, que les hommes partagent avec les descendants des dinosaures, et que ce monde en danger a besoin d'un héros, c'est la Grande Aventure qui s'invite à sa porte...

Voulez-vous la vivre avec eux?

Tellucidar vous attend.


Le nombre de pages: 380 pages

Le prix: 16,90 euros


Mon avis:

Tout d'abord avant de parler de ce que j'ai pensé de l'histoire en elle-même j'aimerais revenir sur l'objet livre qui est très beau. En effet vous pourrez retrouver tout au long du livre de nombreuses illustrations particulièrement réalistes qui permettent de bien se représenter les personnages et certaines scènes ce que j'ai beaucoup aimé.

Au niveau de l'histoire en elle-même maintenant j'ai tout d'abord beaucoup apprécié l'univers très riche créer par l'auteur mélangeant ancienne civilisation de notre monde et celui de Tellucidar avec ses légendes, son histoire et son propre vocabulaire qui est très poétique.

Pour ce qui est des personnages j'ai trouvé qu'ils apportaient tous quelque chose même si j'ai particulièrement apprécié la relation entre Lucas et Korè qui malgré une révélation que j'ai trouvé malheureusement prévisible est adorable et très touchante. J'ai aussi eu un vrai coup de coeur pour Kshaann le précepteur de Korè qui tout en apportant beaucoup d'humour posséde une vraie profondeur.

Pour ce qui est du rythme du récit, si j'avais à chaque fois vraiment hâte de retrouver Tellucidar (j'ai lu ce roman en un peu plus d'une journée pour vous dire) j'ai malheureusement trouvé que le fait que l'histoire se déroule sur deux jours fait qu'il y a quelques jours. Après je pense que cela vient surtout du fait qu'il s' agit d'un tome introductif et ça ne m'empêchera de lire la suite quand elle paraîtra.

Pour finir j'aimerais souligner l'écriture de l'auteur que j'ai juste adoré ! Autant j'ai tendance à souligner dans beaucoup de mes chroniques des styles pas désagréables tout en restant basique mais là c'est tout le contraire. Jean-Luc Marcastel a un style vraiment propre à lui avec de très jolies tournures de phrases.

En conclusion une très bonne découverte et un univers que j'ai hâte de continuer à découvrir.


Cinquante nuances de Grey de E.L. James 14/02/2016

Salut :)

N'ayant pas pour habitude de critiquer sans lire j'ai pris mon courage à deux mains et dans le but de comprendre j'ai lu LE phénomène. Voyons ce que ça a donné.

Le resumé:

Romantique, libérateur et totalement addictif, ce roman vous obsédera, vous possédera et vous marquera à jamais.

Lorsque Anastasia Steele, étudiante en littérature, interviewe le richissime chef d'entreprise Christian Grey, elle est à la fois séduite et profondément intimidée. Convaincue que leur rencontre a été désastreuse, elle tente de l'oublier - jusqu'à ce qu'il débarque dans le magasin où elle travaille à mi-temps et lui propose un rendez-vous.

Naïve et innocente, Ana est troublée de constater qu'elle est follement attirée par cet homme. Quand il lui suggère de garder ses distances, elle ne l'en désire que davantage.
Mais Grey est tourmenté par ses démons intérieurs et le besoin de tout contrôler. Lorsqu'ils entament une liaison passionnée, Ana découvre son pouvoir érotique, ainsi que la part obscure Grey tient à dissimuler.

Le nombre de pages: 551 pages

Le prix: 6,90 euros en poche

Mon avis:

Avant toute chose j'aimerais pousser un gros coup de gueule contre la promotion faite autour de ce livre. Quand il a commencé à faire du bruit il y a quelques années j'ai vu des filles de mon lycée le lire et est donc appris par les médias et l'auteur elle-même que c'était présenté comme une histoire "romantique". Résultat, après lecture j'en suis encore à me demander comment on peut oser vendre ce roman en ces termes amenant des ados à penser que ce genre de relation peut être du domaine du romantisme.

Attention je ne critique pas le fait le sujet principal soit une relation sm, en réalité avant la lecture je me suis renseignée sur ce qu'est le sm et la vérité c'est que ça n'est pas ça. Pour faire court et tout public le sm est basé sur le respect de l'autre et a lieu dans un temps et un cadre précis.
Au lieu de ça dans "Cinquante nuances de Grey" on est face à une relation abusive et destructrice tant sur le plan psychologique que physique où je cherche encore le mot respect.
Alors bien sûr E.L. James est tout à fait libre d'écrire un roman sur ce thème mais dans ce cas il n'a pas à être présenté comme une histoire d'amour.

Pour en venir maintenant à mon avis sur le livre en lui-même pendant on va dire les 150 premières pages si je ne l'ai pas trouvé extraordinaire ça se laissait lire. Néanmoins j'ai finis par trouver l'écriture beaucoup trop redondante et Ana juste agaçante l'un allant avec l'autre je suppose.

En effet si on ne sait pas que Christian Grey est "super beau" on ne le saura jamais tellement c'est répèté et encore radoté. Tout comme on ne se rend absolument pas compte que Anastasia se trouve nulle et pas intéressante *ironie inside* Sérieusement j'aurais du les compter. De plus on retrouve le même phénomène de la part de Grey sur à quel point Ana sent bon mais puisqu'on ne suit pas son point de vu c'est un poil moins grave.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même tout n'est que illogisme ! Il s'agit quand même à la base de l'histoire d'une fille vierge qui en moins de quinze jours accepte qu'un espèce de psychopathe régisse sa vie, la maltraite physiquement et psychologiquement. Sans compter bien sûr le fait qu'avant leur première nuit il lui a affirmé qu'il ne fait pas l'amour mais "baise brutalement". La fille a juste zéro expérience c'est tout juste si elle a déjà embrassé quelqu'un mais elle reste parce que vous comprenez il est "trop beau" Christian.

Les scènes de sexe maintenant, puisque c'est un peu le nerf de la guerre? Eh bien si elle sont bien présentes je les ai trouvé répétitives et pas crédibles une seconde. Pour vous dire j'en ai lu de bien meilleures et mieux écrites dans un roman de fantasy dont ce n'est absolument pas le sujet principal.

Pour finir les plaintes je dirais que le problème majeur reste le nombre de pages pour ce qu'il y a à raconter et je n'ose même pas imaginer ce que doivent donner les deux tomes suivants.

En conclusion la seule chose un peu agréable à lire était les mails échangés assez drôles pour la plupart.

Même si ça semble un peu évident au vu de mon avis je ne lirais bien sûr pas la suite. Ma volonté de comprendre certains phénomènes ayant ces limites.

Revival de Stephen King 08/02/2016

Salut :)

Aujourd'hui je vous propose la chronique d'un livre de mon écrivain préfèré.

Le résumé:

La foudre est-elle plus puissante que dieu?

Il a suffi de quelques jours au charismatique révérend Charles Jacobs pour ensorceler les habitants de Harlow dans le Maine. Et plus que tout autre, le petit Jamie. Car l'homme et l'enfant ont une passion commune: l'électricité.
Trente ans plus tard, Jamie, guitariste de rock rongé par l'alcool et la drogue, est devenu une épave. Jusqu'à ce qu'il croise à nouveau le chemin de Jacobs et découvre que le mot "Revival" a plus d'un sens... Et qu'il y a bien des façons de renaître !
Addiction, fanatisme, religion, expérimentations scientifiques... Un roman électrique sur ce qui se cache de l'autre côté du miroir.

Le nombre de page: 438 pages

Le prix: 23,50 euros

Mon avis:

Comme toujours avec King on retrouve cette capacité qu'il a à décrire un quotidien banal mais sans jamais ennuyer avant de basculer dans autre chose.

Cette fois après un passage à la limite entre le dégoutant et l'écoeurant on se retrouve dans une ambiance que j'ai trouvé à la fois géniale par le fait que King arrive à nous plonger totalement dedans mais aussi malsaine et limite poisseuse.

Pendant tout le long du roman on sent que ce qui se passe est tout sauf naturelle et sain mais l'auteur réussit à maintenir un très bon suspens tout en distillant suffisamment d'information pout ne pas perdre le lecteur.

J'ai en particulier était frappé et fasciné par les passages où l'on découvre ce qui arrive aux personnes "aidé" par Charles Jacobs. Néanmoins je n'en dirais pas plus pour vous épargner tout spoil.

Autre point positif alors que de base je ne suis pas du tout attirée par les récits avec un fond religieux je trouve que Stephen King a particulièrement su bien le traiter en lui accordant une place important que que cela m'ennuie.

Pour finir moi qui suis facilement déçue par les fins quel que soit le support (livres, films, séries) j'ai trouvé celle-çi particulièrement glaçante et bien trouvée loin de ce que je m'étais imaginé.

En conclusion une lecture que j'ai dévoré et qui m'a captivé.

Wonder de R.J. Pallacio 31/01/2016

Salut :)

Nouvelle chronique aujourd'hui sur un livre qui était depuis pas mal de temps dans ma pal.

Le resumé:

« Je m'appelle August. 

Je ne me décrirai pas. 

Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire.

Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. 

A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... 

Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ?

Ne jugez pas
un livre garçon
à sa couverture son apparence »

Le nombre de pages: 502

Le prix: 7,90 ¤

Mon avis:

Après la déception qu'avait été ma dernière lecture je suis contente de revenir aujourd'hui avec Wonder qui a été un petit coup de coeur.

Déjà au niveau du personnage principal j'ai apprécié que malgré sa maturité importante pour son âge dû à ce qu'il a vécu l'auteur arrive à le maintenir crédible en tant qu'enfant. De plus malgré les difficultés vécu par August je n'ai pas eu pitié de lui. Bien sûr on se dit que ça "craint" quand même ce qui lui arrive mais au final il reste un personnage touchant et drôle.

Pour ce qui est des autres personnages j'ai trouvé qu'ils étaient tous très bien travaillés. J'ai aussi beaucoup apprécié que malgré le fait que ce roman soit étiquetté jeunesse ils ne soient pas bon ou mauvais mais au contraire beaucoup de nuances avec une mention spéciale pour la soeur d'August pour qui j'ai eu un vrai coup de coeur.

Au niveau du roman en général il faut savoir qu'on y suit l'histoire du point de vu d'un certain nombre de personnages. Aussi si au premier changement de personnage j'étais un peu déçue étant vraiment captivé par celui d'August au final c'était une très bonne idée et ça m'a permis de découvrir certains personnages d'un point de vu que je n'imaginais pas.

En conclusion un très bon roman qui se lit tout seul.

Auprés de moi toujours de Kazuo Ishiguro 23/01/2016

Bonsoir

Seconde chronique de la journée pour cause de retard.

Le resumé:

Kath, Ruth et Tommy ont été élèves à Hailsham dans les années quatre-vingt-dix ; une école idyllique, nichée dans la campagne anglaise, où les enfants étaient protégés du monde extérieur et élevés dans l'idée qu'ils étaient des êtres à part, que leur bien-être personnel était essentiel, non seulement pour eux-mêmes, mais pour la société dans laquelle ils entreraient un jour. Mais pour quelles raisons les avait-on réunis là ? Bien des années plus tard, Kath s'autorise enfin à céder aux appels de la mémoire et tente de trouver un sens à leur passé commun. Avec Ruth et Tommy, elle prend peu à peu conscience que leur enfance apparemment heureuse n'a cessé de les hanter, au point de frelater leurs vies d'adultes.

Le nombre de pages: 448 pages

Le prix: 8,70 ¤

Mon avis:

On ne va pas tourner autour du pot deux heures, ce livre a été une déception. Je l'ai lu aprés avoir son adaptation en film que j'avais trouvé à la fois beau et malsain je partais donc avec un bon à priori.

Au final si j'ai trouvé le sujet évoqué toujours aussi intéressant j'ai trouvé que la façon dont il était traité maladroite. La narratrice de l'histoire se perd beaucoup trop dans des digressions inutiles résultat je me suis retrouvée à lire chaque phrase plusieurs fois et j'ai trouvé l'écriture indigeste.

Au niveau de l'héroine justement, je l'ai trouvé agaçante au possible. Elle a vraiment un côté "je suis parfaite mais faut pas le dire mais si un peu quand même. En plus j'ai toujours raison et les autres c'est des méchants mais comme je suis trop gentille je leur pardonne" juste insupportable. Autant dans le film j'avais eu de la compassion pour le personnage de Kath autant là je lui aurais offert une machine à baffes avec plaisir. Sérieusement j'avais l'impression d'être en face d'une Mary-sue de fanfiction pour ceux qui connaissent. Aussi j'aurais apprécié une narration alterné pour en savoir plus sur le ressenti du reste du trio.

Pour finir j'ai trouvé ça dommage qu'on ne suive que le trio de leur enfance à l'age adulte et j'aurais voulu en connaître plus sur le contexte qui a amené à leur création et à celles des autres et aussi pourquoi depuis le temps aucun d'entre eux ne s' est vraiment révolté face à ça ou à moins essayé d'y échapper.

Un point positif? Euh j'ai tenu toute la semaine avec un livre on va dire que ça fait des économies.


Blogs to discover